top of page
Posts à l'affiche
Revenez bientôt
Dès que de nouveaux posts seront publiés, vous les verrez ici.
Articles récents
  • Maéva Hiroux

Focus sur Étienne Dinet


Dans le cadre d’une collaboration avec l’IMA, l’Institut du monde arabe de Tourcoing, les élèves de première en spécialité Arts Plastiques ont eu la merveilleuse opportunité de visiter l’exposition d’Étienne Dinet qui s’y trouve : Ils vous racontent tout !

 

Étienne… qui ?

Étienne Dinet, aussi connu sous le nom de Étienne Nasreddine Dinet, est un peintre orientaliste des 19ème et 20ème siècles (1861-1929).

Il reçoit l’enseignement académique de William Bouguereau mais s’identifie plutôt à Eugène Delacroix et Rembrandt, qu’il considère comme ses maîtres véritables.

Se focalisant initialement sur la nature, il finit par se tourner sur le portrait et devient ainsi portraitiste.

Lors d’une expédition en Algérie, il tombe amoureux du pays et finit par s’installer définitivement à Bou Saâda en 1904. 9 ans plus tard, il se convertit à l’Islam et concentre son art sur cette religion.


Qu’est-ce que l’IMA ?

L’IMA (Institut du monde arabe) est un lieu consacré à l’exposition d’œuvres arabiques. Il existe dans plusieurs villes telles que Paris et, en l’occurrence, Tourcoing. Actuellement et jusqu’au 14 janvier 2024, nous pouvons aller visiter l’exposition d’Étienne Dinet.


Une exposition décomposée

Durant notre visite, nous avons été accompagnés par l’animatrice Manuela Lespleque qui nous a expliqué que l’exposition était divisée en six parties :

- La jeunesse d’Étienne Dinet : nous avons découvert son passé et sa formation en matière de style artistique et la façon dont il a découvert sa passion pour la culture Algérienne ;

- Sa vie à Bou Saâda : immortalisation des traditions algériennes et islamiques ;

- L’amour : nous avons constaté la profondeur de ses représentations ;

- La légende d’Antar et Abla, qui nous a présenté une légende guerrière ;

- La foi islamique : cette religion a imprégné son œuvre à la fin de sa vie ;

- L’influence d’Étienne Dinet dans le monde artistique.


Un amour légendaire

L’amour est un thème très important aux yeux d’Étienne Dinet. Il réalise notamment le portrait de deux amants contraints à la distance en les réunissant sous le clair de lune, choix très symbolique de la légende à laquelle l’œuvre est liée. En effet, selon la légende d’Abd-el-Gheram et Nouriel-Aîn, ce couple a pour habitude de contempler la lune aux mêmes moments afin de se sentir plus proches l’un de l’autre.

Nous retrouvons un certain jeu de tension mis en scène par le repoussement léger de la main de la femme envers l’homme qui l’enveloppe d’un câlin.


Une période tristement historique

Lors de la première guerre mondiale (1914), de jeunes Algériens sont mobilisés en France dans le but de se battre aux côtés des soldats français.

Lorsque Étienne Nasreddine Dinet s’en aperçoit, ne sachant pas s’ils reviendraient vivants, il dessine des tombes en leur honneur et réalise le portrait symbolique d’un Algérien mobilisé disant adieu à sa famille en toute émotion.


Les avis des élèves

Les retours des élèves sur cette exposition sont très positifs :

« J’ai trouvé cette exposition touchante » (Savannah)
« Son parcours est très intéressant » (Maéva)
« Ses œuvres sont magnifiques » (Salma)

Si nous avions un conseil à donner, c’est de ne pas hésiter à se renseigner sur ce portraitiste de talent !

Comments


Le média lycéen de Beaupré et d'ailleurs

Amalthée

bottom of page