Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Articles récents
  • Lucie Adelski, Amélie Spehar et Mina Oury

L’histoire tragique de Fouad


Une jeune adolescente, née sous le nom de Fouad (on ignore si celui-ci était ou non son nom d’usage), scolarisée en terminale au lycée Fénelon de Lille, a mis fin à ses jours le mercredi 16 décembre 2020. Elle était transgenre (assignée homme à la naissance) et avait 17 ans.

Nous ne connaissons pas la raison précise de son acte, et ne la connaîtrons probablement jamais, mais il paraît probable qu’il soit lié aux difficultés rencontrées par la jeune femme dans l’affirmation de son identité. En effet, au début du mois lors duquel a eu lieu le tragique événement, elle a eu une altercation avec la direction en raison de sa tenue vestimentaire. Elle portait une jupe et a été renvoyée chez elle après un entretien houleux avec la CPE. Par ailleurs, Fouad n’avait pas de problème préoccupant avec ses camarades, et était au contraire plutôt bien intégrée. Cet événement a donc entraîné un mouvement de révolte chez les élèves, qui, dès le lendemain, ont tenté de soutenir leur camarade en arrivant au lycée en jupe. Sur les réseaux sociaux, le hashtag #JusticePourFouad a été créé, et plusieurs lycéens ont réclamé la démission de la CPE en question. Il faut toutefois nuancer ces revendications. D’abord parce que la direction aurait présenté ses excuses le lendemain et l’aurait finalement acceptée en jupe. Ensuite parce que, pour une amie de Fouad, il est inutile de « chercher un coupable », ce qui s’est passé au lycée a peut-être pu contribuer, mais ce n’était pas la raison principale. D’après elle, l’action de Fouad tient avant tout d’une accumulation de problèmes. On sait en effet également que l’adolescente n’avait pas un parcours aisé ; elle était prise en charge par l’Aide sociale à l’enfance depuis toute petite, ce qui n’a certainement pas facilité son affirmation et son épanouissement. Ainsi, il est difficile de savoir précisément ce qui a poussé la jeune femme à un tel acte, et peut-être, comme le dit son amie, n’avons-nous simplement pas à savoir. Sa transidentité n’aura en revanche probablement pas facilité son intégration dans la société, ce qui démontre une fois de plus la réalité du quotidien difficile des personnes transgenres, même dans un pays assez tolérant comme la France.

« Lille : vive émotion au lycée Fénelon après le suicide de Fouad, adolescente transgenre de 17 ans », France 3 Hauts-de-France, 19 décembre 2020


Ainsi, le suicide de Fouad n’a pas été sans conséquences, les élèves ont exprimé leur mécontentement notamment en collant des affiches contre cette discrimination aux murs (photo d'intro) et en manifestant spontanément devant la grille. Une minute de silence a été réalisée à Fénelon pour rendre hommage à la lycéenne.