Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Articles récents
  • La rédaction d'Amalthée

Guerre mondiale


Cette année, le comité de rédaction d’Amalthée a organisé un concours d’écriture. Les candidats devaient produire une nouvelle autour du thème « Quel monde pour demain ? ». Nous tenons à remercier et féliciter les participants qui ont tous fourni des textes travaillés avec soin. Ci-dessous, nous publions la nouvelle du lauréat du premier prix, Maël Barbier.

Louis, 16 ans, comme tous les lundis, se prépare à prendre la route en direction du lycée où il passera une journée banale totalement similaire aux précédentes.

Le car arrive d'ordinaire à 8h. Il regarde sa montre qui affiche déjà 8h05. Le bus n'est toujours pas là, ce qui est inhabituel.

Vers 8h10, Louis, désireux d'utiliser n'importe quel prétexte pour ne pas aller en cours, quitte l’arrêt de bus pour rentrer chez lui et se lover dans son lit douillet.

Il pousse la porte, grimpe dans sa chambre et allume son ordinateur pour lancer Facebook. Les notifications fusent, si bien que Louis ne perçoit que des bribes de phrases : cris, balles, meurtres, Russie.

Il désactive les notifications pour se pencher sur une vidéo qui attire son attention…

La vidéo est de très mauvaise qualité mais il y discerne des tirs qui criblent le ciel, des gens à terre et surtout du sang, beaucoup de sang. Au fur et à mesure que la vidéo progresse, elle devient incompréhensible, obturée par le liquide rougeâtre qui recouvre l'objectif.

Louis, sidéré par le réalisme de cette vidéo, court aux toilettes pour y vomir son déjeuner.

Après s'être remis de ses émotions, il retourne sur la même vidéo sans la revisionner pour y lire la description qui l'introduit. Elle stipule simplement en quatre mots : la Russie nous envahit !!

Louis connaissait les relations houleuses qu'entretenaient la France et la Russie mais ne pouvait pas imaginer qu'une guerre menaçait !

Il se blottit alors dans son lit et allume la télé pour regarder les informations. Toutes les chaînes diffusent la vidéo qu'il a vue sur Facebook.

Louis se cache les yeux et écoute ce que le commentateur peut lui apprendre :

« Ce matin dès l'aube, la Russie a largué une centaine de bombes sur la capitale. Celles-ci ont complètement détruit la Tour Eiffel. L'Arc de Triomphe est à terre et le palais de l’Élysée a été rasé. »

« La situation est très périlleuse. Nous vous recommandons de rester calfeutrés chez vous, de tirer les rideaux et de n'ouvrir à personne ! »

‒ Merde ! s'indigne Louis, les yeux remplis de larmes.

Le journaliste reprend :

« Les Russes n'ont qu'une seule et unique revendication : la France ainsi que son gouvernement doit capituler sans condition. »

Paris… Son père travaille à Paris !

Louis, qui a soudainement pâli, dégaine son téléphone et compose le numéro de son père à la hâte.

Le bip retentit six fois puis la messagerie se met en route.

Il pense à sa mère qui, quelque mois plus tôt les a quittés pour un homme plus riche, en direction de belles vacances dans le Sud. Ses larmes coulent de plus belle. Il rappelle une seconde fois son père, toujours pas de réponse…

Louis, totalement désespéré, quitte sa chambre pour rejoindre celle de son père.

Alerté par des cris, il se précipite sur la terrasse.

Les passants sont terrifiés. Ils courent dans tous les sens en levant les yeux au ciel. Louis regarde à son tour et aperçoit un escadron d'avions au loin. Il est pris de terreur, mais pour lui impossible de faire le moindre geste : il est comme un hérisson au beau milieu d'une route, il se met en boule et ne bouge plus.

C'est alors que les premières bombes s'abattent avec fracas sur le sol et Louis sort de sa stupeur.

Il dévale les escaliers, la mort aux trousses.

Il rejoint en bas de l'immeuble un groupe de rescapés qui tous comme lui sont totalement perdus et désemparés.

Louis cherche à identifier le leader du groupe, mais il se rend vite compte qu'il n'est pas dans un film et que personne ne leur viendra en aide.

Une bombe s'écrase sur l'immeuble d'en face, Louis tombe à terre.

Il se relève et s'enfuit, loin, très loin.

Une heure plus tard, il est toujours en train de courir les poumons en feu. À bout de souffle, il s'écroule devant une grange où se sont réfugiés une quinzaine d'individus.

Ils lui posent un tas de question mais Louis n'en comprend aucune.

Louis se focalise alors sur la bouche d'un homme qui parle, mais il a beau se concentrer, il n'entend plus rien. Il comprend qu'il est devenu sourd.

Quelques semaines plus tard…

Les Russes sont victorieux. Le gouvernement français ne donne plus de nouvelles depuis plusieurs semaines. L'armée tricolore s'est retirée.

Nicolai est un soldat russe d'une trentaine d'années. Il quitte sa femme et ses enfants pour la première fois. Sa mission est tenue secrète par le gouvernement russe.

Les ordres sont simples : abattre sans sommation les Français, rescapés de la 3ème guerre mondiale, qui n'ont pas encore déserté le pays.

Cette nuit-là, il patrouille dans une banlieue de Paris à bord de son 4x4. Il arrive dans une grange. Il met pied à terre et entend des voitures rouler au loin… Ils se sont enfuis ! Il sort son fusil et vise les pneus mais en vain.

Nicolai inspecte les lieux et découvre un jeune homme qui dort à poings fermés sur un ballot de paille dans l'obscurité de la grange.

Il se demande pourquoi il ne s'est pas enfui avec ses amis en entendant les coups de feu.

Il lui tire une balle dans la tête.

Illustration d'Alice Le Coq

#guerre #concours #écriture

Le média lycéen de Beaupré et d'ailleurs

Amalthée

  • Twitter Icône sociale
  • Instagram