top of page
Posts à l'affiche
Revenez bientôt
Dès que de nouveaux posts seront publiés, vous les verrez ici.
Articles récents
  • Eloïse Beauchamp

Le cheerleading, kesako ? « Mais t’es pom-pom girl en fait !? »


Le cheerleading tire ses origines des bords des terrains de sport. Ce sport spectaculaire, que l'on peut indéniablement qualifier de discipline émergente, est caractérisé par une importante technicité des mouvements (tumbling, stunt, basket toss, pyramide).

 

« Mais t’es pom-pom girl en fait ?! »

Alors non, pas du tout, le cheerleading c’est complètement différent ! Allez, je t’explique :

D’abord, dans le cheerleading, il y a plusieurs disciplines. Les stunts, ce sont les portés, le tumbling, c’est la gymnastique au sol, la danse et ce qui s’apparente à des chants, c’est-à-dire les chiffres que nous disons pour être ensemble. Bah oui ! En musique, il y a la pulsation et les mesures, au cheerleading, c’est les comptes !

Saut en cheerleading appelé « front hurdler »


Je t’explique plus précisément ce que sont les stunts. En fait, c’est le truc, pour moi, le plus impressionnant ! Tu vois, ce que tu appelles les « pom-pom girl » dans les films américains où on voit des filles voler, et ben c’est ça, et ouais, stylé non ? Après, il y a différents stunts. Il y a ceux où la fly, c’est-à-dire, la voltigeuse, est lâchée et lancée en l’air et ceux où les personnes qui la portent, les bases et le back, la tiennent en continu. Attend, je te montre une photo pour mieux t’expliquer qui joue le rôle de quoi dans un stunt :

Stunt appelé « prep »


Dans les stunts il y a plein de portés différents. La fly peut être sur un pied, deux pieds et même sur les mains ! Mais ça c’est un niveau supérieur !

Stunt à un pied appelé « one leg »


Stunt appelé « arabesque »


Maintenant que tu sais un peu à quoi ça ressemble pour de vrai, on va trier toutes les idées reçues sur le cheerleading, parce que oui, tu peux me croire, il y en a pas mal et on peut entendre de belles bêtises !


Le cheerleading est un sport de filles ?

D’abord, tu dois sûrement te dire que le cheerleading est un sport de filles, mais alors pas du tout ! Dans mon équipe, il y a un garçon et ce n’est pas une exception. Dans les grandes équipes de cheerleading comme Paris cheer, tu pourras très vite remarquer qu’il y a des garçons. Et tu sais pourquoi ? Tout simplement parce qu’avant, le cheerleading était un sport réservé aux garçons ! Et oui, avant les filles ne pouvaient pas faire de sport alors ce sont les garçons qui encourageaient les équipes de football américain. Très vite cependant, les filles se sont fait une place dans ce sport notamment parce qu’elles sont beaucoup plus légères à porter ce qui rend les figures acrobatiques plus simples à réaliser !


« Le cheerleading, c’est pas un sport »

Aussi, pour de nombreuses personnes, le cheerleading n’est pas un sport !!? Qu’entends-je, Qu’ouïs-je ? Pas un sport ! Mais viens faire un entraînement avec mon équipe ! Nous sommes de vrais athlètes. Comme je l’ai expliqué plus haut, le cheerleading est un mélange de plusieurs disciplines et pour assurer le show, qui doit durer 2min30, il faut du cardio ! Mais pas que ! Pour porter les fly, il faut des muscles dans les bras mais aussi dans les jambes et il faut beaucoup d’équilibre pour les fly alors il faut un bon gainage. C’est primordial pour réussir nos figures.


« Le cheerleading, c’est pas un sport dangereux »

Stunt où on lâche les pieds de la fly, appelé « craddle »


Ho là là, si mon grand ! Si tu dis cela, c’est que tu n’en as jamais vraiment vu. Je peux en témoigner, j’ai souvent des bleus et j’ai même déjà eu un coquard (œil au beurre noir). Attends, je t’explique comment c’est arrivé. D’abord pour remettre dans le contexte, je suis base c’est-à-dire que je porte la fly et qu’il y a une autre base en face de moi. C’était durant un porté qu’on appelle « craddle ». On devait lancer la fly et la rattraper allongée mais au moment de la rattraper, l’autre base en face et moi, nous nous sommes rentrées dedans et nos têtes se sont cognées. Son menton a tapé juste à côté de mon œil, ce n’était pas une partie de plaisir mais nous ne nous sommes rien cassé, heureusement. Elle a eu mal à la mâchoire pendant quelque temps et moi un coquard est apparu. Mais ce ne sont pas les blessures les plus graves. En effet, il est facile de se prendre un coup de pied dans le visage. C’est également très dangereux pour les fly : si elles tombent, c’est de haut. Il est aussi facile de se faire mal lorsque nous pratiquons la gym mais nous sommes entourés de coachs qui ont de nombreuses années de pratique du cheerleading et elles savent nous aiguiller et nous repositionner pour ne pas nous faire mal.

Stunt appelé « craddle »


Bref, les clichés sont déconstruits, alors continuons.


Des champions du monde

Dimanche 22 janvier, j’ai participé avec mon équipe de cheerleading à ce qu’on appelle dans notre jargon, un camp. Des personnes extérieures au club viennent passer une journée, ou un après-midi pour nous apprendre de nouvelles choses. Et cette fois-ci, il devait y avoir deux champions du monde de cheerleading, Lauren PARR et Zak CHAN qui font partie de l’équipe de cheerleading team england, mais il y a eu un petit souci et seulement Zak a pu venir en présentiel, Lauren était en visio. Si tu veux voir ce qu’ils font, je te conseille d’aller voir leurs instagram : @vibesbylauren_ et @zakzeruichan. C’était génial et j’ai donc pu leur poser quelques questions. Ah oui, au fait, ils viennent d’Angleterre, et donc ils parlent anglais. C’est pour cela que les questions qui suivent sont en anglais.


Depuis combien de temps fais-tu du cheerleading ?

(How long have you been cheerleading ?)

Zak : I started at university in Sept 2016, and am still cheerleading until today ! So, almost 6 years now !


Pourquoi as-tu commencé ce sport ?

(Why did you start this sport ?)

Zak : I studied theatre in secondary school, and was interested in physical theatre which can involve lots of lifts. When I saw people being lifted in cheerleading I was excited to learn about how to do it safely. I quickly fell in love with the sport when I saw a group demonstrate a simple smush to prep at my very first training session. I thought that simple stunt was incredible, and I wanted to learn more !


Que préfères-tu dans le cheerleading ?

(What's your favorite thing about cheerleading ?)

Zak : I love the joy it brings to everyone at all levels. Cheerleading is a very inclusive sport. Anyone at any athletic can partake in it, and you quickly form strong relationships with other people because of the level of trust involved. Where else in life can you build this kind of immediate trust with another person? Cheer provides a very unique and exciting environment that’s very different to your “normal” life.

Comment se sont passés les championnats du monde ? C’était impressionnant ?

(How did the World Championships go ? It was impressive ? )

Zak : The World Championships in 2022 was an amazing experience. Whenever I go to Florida I really enjoy being in a place filled with so many other people who love the same sport that I do. It’s also great to see the other athletes that I admire walking around the same field that I’m walking in ! I’ve said before that it feels like I’m walking around inside Intagram, because I follow so many cheerleaders on my account.


Que penses-tu du cliché que le cheerleading est un sport de filles ?

(What do you think of the a priori that cheerleading is a girl's sport ?)

Zak : I think that people have a right to think that! A strong part of the sport’s history was that it was developed to encourage more women in sports fifty or sixty years ago. However the sport has really developed since then, but many people don’t know about this change. More people are starting to realise it is a sport for everyone. To anyone that thinks it’s embarrassing for boys to be cheerleaders – they should try it first before they say anything !


Que réponds-tu aux personnes qui te disent qu’il est trop tard pour commencer le cheerleading ?

(How do you respond to people who tell you it's too late to start cheerleading ?)

Zak : It’s never too late. All the reasons that people give me about not wanting to try, like : “I’m not strong enough”, “I’m not flexible enough”, or “I don’t think I can do it”, I tell them that’s why they should go! So you can become strong, so that you can become flexible, so that you can try something you’ve not done before. I always try to encourage people to give it a go, because it’s a great sport that challenges you physically, and mentally, and also with a great social component! It’s perfect for your physical, mental and social well being !


Qu’est-ce que tu réponds aux personnes qui disent que tu es juste une pom-pom girl ?

(How do you respond to people who say you're just a pom-pom girl ?)

Zak : I show them a video of what I can do.


Le cheerleading est ton métier ou tu en as un à côté ?

(Is cheerleading your job or do you have one on the side ?)

Zak : Cheerleading is slowly becoming more and more my job. I have started coaching on the side now, and to support myself I work in a market at a food stall as well. I spend about equal time at both jobs.

Photo de groupe avec le champion de monde de cheerleading 2022, Zak CHAN

Ensemble de groupes stunts connectés par les fly, on appelle cela une pyramide


Voici une petite vidéo qui explique ce qu’est le cheerleading, avec des images, ça vous sera peut-être plus parlant, la partie intéressante est de 5min25 à 8min40.

Alors, tu es convaincu ? Si tu veux essayer, l’équipe de cheerleading potentiellement la plus proche de chez toi est Cheervikings à Villeneuve d'Ascq, affiliée à l'équipe de football américain des Vikings.

Crédits photo : @one_day_one_pix (sur instagram), @cheervks (sur instagram, facebook, et sur site internet), @guillaumemarmillon (sur instagram).



Mots-clés :

Comentários


Le média lycéen de Beaupré et d'ailleurs

Amalthée

bottom of page