top of page
Posts à l'affiche
Revenez bientôt
Dès que de nouveaux posts seront publiés, vous les verrez ici.
Articles récents
  • Maëva Dupont & Eloïse Beauchamp

Petite visite de Paris par les Terminales spé HLP et Arts

Vue de Paris (crédits : Wladyslaw)


Il y a quelques semaines, les élèves des spécialités Arts et HLP ont pu partir une journée à Paris. Au programme ? Une balade dans Paris, un pique-nique au Jardin des Tuileries, la visite de deux musées, l’Orangerie et le Centre Pompidou, et finalement, une bonne journée tout simplement.

 

Lors de la visite de quelques lieux emblématiques de Paris, nous avons profité de notre guide privé : M. Boussemart. Ce dernier nous a raconté de nombreuses choses et anecdotes sur Paris.


Voici ce que nous avons retenu :

Dans Paris, nous avons pris le rond-point où se trouve l’Arc de Triomphe (la place Charles-de-Gaulle), dont la construction débute en 1806 sous Napoléon 1er, pour commémorer les victoires de ses armées. Il sera achevé sous Louis-Philippe, en juillet 1836. Sur l’Arc de Triomphe nous pouvons voir des sculptures, dont une représente la France en armes : elle se nomme La Marseillaise. Ce sont toutes ces sculptures et l’architecture propre à ce monument qui l’ont fait classer à l’UNESCO. L’UNESCO est une organisation gérée par les Nations unies qui a pour but de protéger, restaurer et conserver le patrimoine mondial, pour pouvoir le transmettre aux génération futures.


Ensuite, nous sommes passés devant l’Obélisque de la place de la Concorde qui a été construit durant la 19ème dynastie égyptienne sous Ramsès II (civilisation antique), puis offert par le vice-roi d’Egypte Méhémet Ali à Louis-Phillipe en 1836, en remerciement pour les découvertes de Champollion, qui a déchiffré des Hiéroglyphes.

L'Obélisque de Louxor à Paris (crédits : Pierre André Leclercq)


Puis nous sommes arrivés au musée de l’Orangerie qui se trouve dans le Jardin des Tuileries et qui faisait partie du domaine Royal. Auparavant, le musée était une serre où on cultivait des orangers et ce n’est qu’en 1927 qu’une rénovation le transforme en musée.

Au musée de l’Orangerie, nous avons pu découvrir les célèbres Nymphéas de Claude Monet. Nous avons pu observer de nombreuses choses mais l’une m’a particulièrement choquée. Certaines personnes, souvent jeunes, viennent seulement se prendre en photo devant les célèbres panneaux. Elles rentrent dans la salle, se mettent dos au tableau et posent pour leurs meilleurs photos Instagram : n’est-ce pas révoltant ? Elles ne regardent même pas l’œuvre…

Enfin voila, malgré cette petite déception, nous, nous avons adoré et vraiment pris le temps d’observer l’œuvre, de la ressentir car oui, les Nymphéas, au-delà d’être vraiment beaux, sont aussi une œuvre qu’il faut ressentir.

Les Nymphéas de Claude Monet (crédits : Musée de l'Orangerie)


Après avoir visité le musée de l’Orangerie, nous avons repris notre balade dans le Jardin des Tuileries où se trouvait le Palais des Tuileries qui a pris feu et qui n’a pas pu être rénové car le coût de la rénovation était trop cher. Dans ce jardin, se trouve aussi le musée du Louvre qui était avant utilisé par le ministre de l’Economie et des Finances. Il est devenu en 1793 un musée qui accueille les grandes œuvres artistiques du monde comme La Joconde de Léonard De Vinci. C’est en 1981 que la construction de la Pyramide du Louvre commence sous François Mitterrand. C’est d’abord un projet que les Parisiens rejettent car il ne colle pas à l’architecture du Louvre. Mais aujourd’hui, c’est une pyramide emblématique et on n’imaginerait plus le Louvre sans sa pyramide qui accueille environ 8 à 9 millions de visiteurs par an. Le but de cette pyramide est de rappeler que la France a un lien avec l’Égypte et que dans le Louvre se trouve l’une des plus grandes collections d’antiquités égyptiennes.

La pyramide du Louvre (crédits : Gzen92)


Nous avons quitté le Jardin des Tuileries pour aller dans le quartier des Halles qui est le plus vieux de Paris. Mais il ne reste plus rien du vieux quartier car au 19ème siècle, Haussmann l’a supprimé pour en faire des halles, c’est-à-dire un regroupement de commerces. En 1970, les constructions vont disparaître puisque le pouvoir de l’époque a voulu une architecture plus moderne. Enfin nous avons fini notre balade au Centre Pompidou, qui a vu les débuts de sa construction en 1971 à la demande du président Georges Pompidou qui aimait l’art. Le musée a été ouvert le 31 janvier 1977.

Le Centre Pompidou (crédits : Jean-Pierre Dalbéra)


Au Centre Pompidou, nous avons pu découvrir les collections permanentes ainsi que celle de Ver Molnar. Ce fut très enrichissant. Nous avons également pu faire l’expérience de l’œuvre in situ de Jean Dubuffet, Jardin d’hiver.

L’œuvre qui m’a le plus « choquée » c’est Avec l’arc noir de Kandinsky. En effet, c’est une œuvre que nous avons pu étudier en Arts et en HLP et je ne l’avais pas imaginée aussi grande, cela fut très intéressant.

Avec l'arc noir de Kandinsky (Centre Pompidou)


Voilà, la journée se termine déjà, nous avons repris le bus direction Haubourdin, la tête pleine d’œuvres et de bons souvenirs.

Comments


Le média lycéen de Beaupré et d'ailleurs

Amalthée

bottom of page