Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Articles récents

Un livre qui vous initie à la philo par le cinéma


La philosophie est un domaine vaste, rempli d’un nombre incroyable d’auteurs ayant chacun une thèse, des doctrines, des idées… Vous hésitez entre Nietzsche, Platon ou encore Sartre pour débuter la philosophie mais vous avez peur de ne rien comprendre à leurs idées… Alors lisez plutôt Cinéphilo d’Ollivier Pourriol.

De prime abord, le mélange pourrait paraître absurde mais beaucoup de films, sans qu’on ne s’en rende compte, sont des films philosophiques. Comme exemple, la populaire saga Star Wars de George Lucas qui contient des éléments de la philosophie de Hegel, Weil ou encore Arendt…

Dans son livre, Ollivier Pourriol s’appuie sur plus d’une trentaine de films dont Blade Runner de Ridley Scott (1982), Forrest Gump de Robert Zemeckis (1994), mais aussi Highlander de Russel Mulcahy (1986) pour parler de la philosophie de deux auteurs très célèbres. René Descartes, philosophe français du XVIIème siècle, notamment connu pour sa citation « cogito ergo sum » (« je pense donc je suis »), extrait de son livre Le Discours de la méthode (1637). Son nom a donné un mouvement de pensée : le cartésianisme. Le second est Baruch Spinoza, philosophe néerlandais du XVIIème siècle, connu pour son « Conatus » et son livre L’Ethique (1677).

Mieux comprendre les philosophies et les films

Ollivier Pourriol n’a pas fini de vous étonner. En plus de l’analyse des deux philosophes à travers des films connus, il se permet d’analyser les scènes marquantes afin de montrer l’importance de la mise en scène pour faire passer un message. Il aborde aussi des thèmes variés tels que Dieu, les libertés, l’immortalité, l’imagination… Des thèmes très importants en philosophie mais aussi chez ces auteurs (Dieu chez Descartes est très important pour son idée du « malin génie » qui est abordé dans le livre d’ailleurs, chez Spinoza ce sera plus la liberté avec son déterminisme). Il parle de la place de ces philosophes dans notre cinéma et l’omniprésence de la philosophie sur les grands écrans.

Comme une dissertation

Vous qui avez peur de voir s’enchaîner les références et les arguments et de ne rien comprendre, détendez-vous. Le texte est très bien structuré et les transitions entre les thèmes, sous-thèmes ou encore les références sont progressives et bien amenés. De telle manière qu’à aucun moment Ollivier Pourriol ne vous fait décrocher pour vous questionner et vous obliger à retourner en arrière. Le tout est très ordonné et fait exemple en la matière.

Il faut bien commencer quelque part…

Je l’ai lu cet été sur les conseils de mon professeur de philosophie pour éviter le grand plongeon dans les grands auteurs. Il m’a permis de lier ma culture générale et cette nouvelle matière aussi importante (coefficient très élevé peu importe la filière : 7 en L, 5 en ES, 4 en S).

J’ai adoré ce livre, comprendre pourquoi Forrest court, pourquoi l’immortalité d’Highlander n’est pas si positive ou encore pourquoi les intelligences artificielles de Matrix s’apparentent au « malin génie » qui nous manipule… Comme le support est le cinéma, ma compréhension n’en fut que plus forte, car ces films je les ai regardés, je les ai aimés, et se rendre compte du message sous-entendu les rendait encore plus clairs. Certes, au premier abord, le livre paraît énorme mais quand les œuvres de certains philosophes comme Freud ou Nietzsche vont encore plus loin, on relativise. Quand on est plongé dedans, le livre peut très facilement se lire. Je vous le conseille donc, vous qui voulez vous initier à la philosophie ou qui cherchez des points de repères dans cette nouvelle matière.

Le livre est disponible au C.D.I. du lycée Beaupré. Il est publié chez Fayard et vendu en librairie à 20€.

#cinéma #philosophie

Le média lycéen de Beaupré et d'ailleurs

Amalthée

  • Twitter Icône sociale
  • Instagram