• Adam Bert

Le tour du jeu en 80/8 articles : Les Loups-Garous de Thiercelieux


Bonjour chers lectrices et lecteurs et bienvenus dans cette nouvelle chronique mensuelle basée comme nous dit le titre sur le jeu, et plus précisément sur les jeux de société. Pourquoi des jeux de société et non pas des jeux vidéo ou des jeux de plein air, me demanderez-vous ? Eh bien je vous répondrais que c'est encore moi qui choisis le thème de ma chronique et que si vous voulez des articles sur autre chose, il y a toujours de la place dans notre équipe de rédaction. (Non, je ne mendie pas des auteurs pour le blog, je ne vois pas ce qui vous fait dire ça !)

Mais entrons dans le vif du sujet, le jeu du jour. « Les Loups-Garous de Thiercelieux ». Et là vous allez me dire : mais on connaît déjà ce jeu ! Pourquoi nous le présenter, tu nous prends pour des idiots ou quoi ? Je vous dirais que vous êtes vraiment impertinents ! Mais surtout, qu'il faut commencer par du connu pour faire connaissance et pour réviser un peu les règles de ce jeu si bon.

« Les Loups-Garous de Thiercelieux » : qu'est-ce à dire que ceci ?

Avant de nous plonger dans l'univers effrayant de Thiercelieux, parlons un peu de la genèse de ce jeu. « Les Loups-Garous de Thiercelieux » est donc un jeu d'ambiance sorti le 2 décembre 2001 et édité par la boîte « Lui-Même », boîte responsable également de « La Guerre des Moutons » et « Skull & Roses ». Ses créateurs sont Philippe des Pallières (responsable de « La mafia de Cuba » que je vous conseille) et Hervé Marly (responsable de « Watizit » que je vous conseille également). Ce jeu a eu droit à plusieurs éditions et trois extensions, « Nouvelle Lune » sortie en 2006, « Le Village » sortie en 2009 et « Personnage » sortie en 2012 ajoutant personnages et nouvelles règles. Ce jeu serait inspiré de « Mafia » et aurait rencontré de nombreux problèmes juridiques, mais le plus important pour nous est de savoir comment cela se joue.

But du jeu

Ce jeu se joue de 8 à 28 joueurs (voire plus, ça dépend du nombre de cartes mais c'est déjà long et galère de jouer à 28... et pas facile à faire car trouver 28 joueurs c'est super dur !...). Les joueurs sont donc répartis entre plusieurs rôles : un meneur de jeu qui gère toute la partie et qui doit donc être très doué et bien connaitre le jeu (il est également le dieu de la partie...), les loups-garous qui doivent tuer tous les villageois, les villageois qui doivent tuer tous les loups-garous et deux trois personnes à la motivation autre.

Le but du jeu est donc simple : chaque personne a une carte avec dessus un rôle secret lui offrant un pouvoir (ou non). Chaque nuit, le meneur réveille toutes les personnes dont le pouvoir s'active pendant la nuit et leur demande de l'appliquer. Une fois tout le monde endormi de nouveau, le village se réveille et on annonce les morts survenues pendant la nuit. Le village va donc discuter et voter pour la personne qu’ils vont exécuter. On applique ensuite les pouvoirs s’il y en a à exécuter et on fait une nouvelle nuit jusqu'à ce que quelqu'un réussisse son but. Mais assez patienté, allons donc dans l'univers effrayant de Thiercelieux... (Ce qui tombe bien, on n'est pas loin du mois d'Halloween).

Bienvenue à Thiercelieux

Nous voici donc arrivés dans « l'Est sauvage », dans un temps ancien (car oui, je sais voyager dans le temps et l'espace), et plus précisément dans le petit hameau de Thiercelieux qui est touché depuis peu par une étrange malédiction, la lycanthropie. Des meurtres sont commis chaque nuit par certains habitants du village devenus des loups-garous à cause d'un étrange phénomène. Les villageois décident d'éradiquer ce fléau venu du fond des âges par une exécution matinale (pourquoi pas ? Certains prennent un café, d'autres coupent une tête après un vote !!!). Mais les villageois et les loups-garous ne sont pas les seuls à vivre dans ce village où il fait tout de même un peu froid. Brrr... Je ne devrais pas rester seul, au début de la nuit... Dans ce petit village on trouve aussi :

La voyante

Une voyante qui n'est pas une escroc pour une fois, et qui réussit à connaître la vérité derrière chaque masque qu'enfilent les Locaterciens (habitants du village), car chaque nuit, elle peut demander au dieu meneur de lui révéler la carte d'un joueur.

Bon, quand elle a bu elle est moins efficace...

Cupidon

On trouve aussi Cupidon, qui vit maintenant dans ce trou paumé... Pourquoi pas, après tout ? Lui, à l'aide de ces flèches, peut faire tomber deux personnes éperdument amoureux au point que si l'un meurt, l'autre refait la scène de fin de « Roméo et Juliette »…

Chute de Cupidon dans un patelin paumé.

La sorcière

Dans ce patelin, on trouve aussi une sorcière pas très douée car elle ne sait fabriquer qu'une potion capable de ressusciter les gens (bon, ok, ça, même les sorciers d'Harry Potter n'arrivent pas à le faire) et une autre pour les tuer (et cela s’appelle un poison !).

Le chasseur

On trouve ensuite un chasseur rancunier capable de tuer quelqu'un avant de mourir.

Je n’avais pas d'idée de blague, du coup j'ai mis un lapin avec la carte.

La petite fille

Une petite fille insomniaque qui se réveille avec les loups-garous, ce qui lui permet de les espionner sans pour autant se faire passer pour un loup-garou car elle n'est pas poilue avec de grandes dents...

Et capable d'aller dans une autre réalité vu sa carte...

Le voleur

On trouve ensuite un voleur. Oui, un seul voleur pas plus, capable de voler un rôle d'un autre joueur ou un rôle entre deux cartes qui ne sont pas encore distribuées en fonction des variantes.

Il est tout seul mais il est doué...

Le capitaine

Et enfin on trouve le capitaine, élu au vote comme le mort matinal qui a un vote qui compte double et qui départage les égalités...

Conclusion

Et c'est ainsi que nous finissons le tour des personnages du premier jeu. Le jeu a eu un succès immense qui lui permit donc d'avoir de nombreux produits dérivés, plus ou moins officiels. On peut donc citer les courts métrages de fan, les nombreux rôle-play et le site officiel du jeu en ligne qui permet de varier entre quatre modes de jeu et qui rajoute quelques nouveaux personnages. On peut aussi citer « Werewolves Within », l'adaptation du jeu sur Windows et Playstation 4. Et version papier, nous avons le manga écrit par Ryo Kawakami et le livre officiel sur les loups-garous de Thiercelieux nommé Lune rousse écrit par Paul Beorn et Silène.

Enfin, merci d'avoir lu cette chronique et à bientôt pour de nouveaux jeux tous ensemble car si je reste à Thiercelieux encore longtemps je vais tout simplement me faire becter... Euh, quelqu'un sait comment on part d’ici ? Je n’ai pas récupéré mes clés…

Merci à ma sœur pour tous ces dessins !

#jeudesociété

Le média lycéen de Beaupré et d'ailleurs

Amalthée

  • Instagram