• Eline Vasseur & Noémie Perche

Le cyberharcèlement, un sujet qui choque


Le cyberharcèlement est un phénomène de plus en plus fréquent. Ses dangers et ses conséquences ne sont pas négligeables. De plus, ces faits sont prouvés par différentes études concrètes. Enfin, vous découvrirez les solutions et comportements à adopter si vous êtes victimes de cyberharcèlement.

Qu’est-ce que le cyberharcèlement ?

« Le cyberharcèlement se manifeste la plupart du temps avec des photos diffusées qui circulent sur Facebook, Instagram… mais aussi avec des messages haineux, des insultes », explique Madame Rizzuti, infirmière du lycée Beaupré. Mais encore, cela peut prendre la forme de création de faux profils, la diffusion de rumeurs infondées ou l’envoi de messages d’insultes. Celui-ci est en hausse ces derniers temps à cause du développement des nouvelles technologies. En effet, les réseaux sociaux sont le terrain de nouvelles pratiques d’humiliations entre adolescents. Elles sont d’autant plus mal vécues qu’elles sont souvent cachées aux adultes.

Affiche réalisée par les élèves du collège Jean Moulin de l’académie de Versailles, lauréats du prix « Non au harcèlement » 2018 – catégorie meilleure affiche cycle 4.

Madame Rizzuti nous apprend qu’au début du cyberharcèlement, des photos inappropriées circulaient mais qu’avec les réseaux sociaux, cela s’est empiré. De plus, elle explique qu’à l’époque, au moment où le harcelé quittait l’école, il était tranquille ; mais lors de l’arrivée de ces nouveaux médias, cela le suivait partout.

Comment le cyberharcèlement se manifeste-t-il ?

Le cyberharcèlement est en hausse : selon une enquête du ministère de l’Education nationale menée en 2013, 1 collégien sur 5, soit 18%, affirmait avoir été insulté, humilié, ou victime d’action dévalorisante via Internet ou par téléphone portable. Ce chiffre connait une réelle augmentation depuis 2011 : 9% en 2 ans. Ce type de harcèlement engendre de graves conséquences comme un manque de confiance en soi, une phobie scolaire et allant même jusqu’au suicide. De plus, un autre témoignage nous a informé que cela peut aller jusqu’à créer un blog entier dédié à la diffusion de messages et d’informations pornographiques, personnelles, ou à des menaces de hacking et au souhait de voir la victime violée ou tuée.

Vidéo réalisée par les élèves du lycée Thomas Edison de l’académie de Nice, lauréats du prix « Non au harcèlement » 2018 – catégorie meilleure vidéo lycée.

De nombreux livres témoignent de cas de cyberharcèlement tel que Marion 13 ans pour toujours de Nora Fraisse, sa mère (livre disponible au CDI du lycée Beaupré). Cette collégienne de 13 ans, scolarisée dans l'Essonne, s'est suicidée après avoir indiqué dans une lettre souffrir des moqueries de ses camarades, notamment sur Facebook.

Parlez-en !

Vous pouvez en parler aux infirmières de votre établissement scolaire, à vos proches, aux assistantes sociales, aux psychologues mais aussi aux professeurs. Il y a un tas de personnes à qui parler, la pire chose à faire est de rester seul face à ce genre de situation. Le cyberharcèlement, parlons-en, il ne faut pas se mettre à l’écart, ne pas garder ce que l’on a sur le cœur, et il faut savoir dire stop.

#cyberharcèlement #lycée

Le média lycéen de Beaupré et d'ailleurs

Amalthée

  • Instagram